Accèder directement au contenu

Le contexte de la concertation

À la lumière des enseignements de la concertation de 2018-2019, et en application de la lettre de commande ministérielle du 28 juin 2019, les études se sont poursuivies de 2020 à 2022 sur le secteur nord du projet A31 Bis. Les aménagements prévus et qui sont aujourd'hui présentés à la concertation sont d'une part l'élargissement de la section autoroutière entre Thionville et la frontière luxembourgeoise et d'autre part la création d'une section en tracé neuf pour le contournement de Thionville.

Le résultat de ces études a été présenté au COPIL du secteur nord du 7 janvier 2022, avec huit variantes et une analyse multicritères. Le COPIL du 4 mars 2022 a ensuite permis de sélectionner les 4 variantes qui sont aujourd’hui présentées à la concertation : F4 tunnel profond, F5 tunnel profond, F5 tunnel de surface et F10. 

Depuis, les études des quatre variantes sélectionnées se sont poursuivies et ont été affinées afin de préciser les différentes thématiques qui vont alimenter la comparaison des variantes (aspects techniques, impact sur le milieu naturel et le milieu humain, coûts…). 

À partir du 21 novembre 2022, une nouvelle séquence de concertation est organisée sur le secteur nord du projet A31 Bis. Objectif : éclairer l’État pour le choix de la variante de tracé pour le contournement de Thionville.

L'objectif de la concertation 2022 sur le secteur Nord

L’objectif principal de la concertation est de recueillir l’avis du public sur les quatre variantes de tracés présentées au sein des fuseaux F4, F5 et F10.

Elle doit permettre :

  • De partager avec le public l’avancement des études ;
  • D’informer le plus précisément possible sur les caractéristiques du projet dans le secteur au nord de l’échangeur de Richemont ;
  • De favoriser l’expression du plus grand nombre sur les variantes proposées pour éclairer le choix d’un scénario d’aménagement pour ce secteur en discutant des atouts et des inconvénients de chacune des variantes.

Les suites de la concertation

À l’issue de la concertation, les garants établiront dans le délai d’un mois un bilan de celle-ci et résumeront la façon dont elle s’est déroulée. Ce bilan comportera une synthèse des observations et propositions présentées et, le cas échéant, mentionnera les évolutions du projet qui résulteraient de la concertation préalable. Le bilan de la concertation préalable sera rendu public par les
garants.

L’État aura ensuite deux mois pour rédiger un rapport sur la concertation. Il décrira le déroulement de la concertation, les modalités d’information et de participation mises en oeuvre. Il synthétisera les différents avis et les propositions émises ainsi que les réponses apportées sur le projet via l’ensemble des moyens d’expression mis à la disposition du public. Le rapport soulignera l’apport du public et des acteurs du projet. Le maître d’ouvrage y indiquera aussi les mesures qu’il prendra pour tenir compte des enseignements tirés de la concertation.

Ces deux documents – le bilan des garants et le rapport du maître d’ouvrage – seront mis à disposition du public et publiés sur le site internet du projet.

Enfin, l'État décidera début 2023 de la variante finale à approfondir en vue de l'enquête publique sur le secteur nord du projet A31 Bis

 

 

 

 

Les précédentes étapes de participation du public

Les documents des précédentes étapes de participation du public peuvent être consultés dans la section "Archives" du site internet.